Alfaname, pour les fans d’Alfa Romeo

Bienvenue sur Alfaname, le site pour les fans d’Alfa Romeo, pour présenter la marque et ma collection !

Je m‘appelle Sohan, et je vais vous parler d’Alfa Romeo, ma marque auto de coeur

Histoire d’Alfa Romeo à partir des années 80 jusqu’à 2000

Au 1er janvier 1981, Alfa Romeo SpA était la société mère du groupe et donc responsable du contrôle, des finances et de la planification stratégique dans quatre secteurs.

En 1985, la société italo-japonaise Cosmo Ventures Incorporated est créée pour vendre le Spider 3000 et l’Alfa 75 au Japon. L’année suivante, un accord avec Chrysler permet à Alfa Romeo de vendre l’Alfa 164 en Amérique du Nord, où le Spider 2000 et le GTV6 2.5 sont déjà présents.

La première Alfa Romeo 155 sort de l’usine de Pomigliano en 1992, et un an plus tard, la version V6 TI remporte le prestigieux DTM, le championnat allemand des voitures de tourisme. Les 145 et 146 à trois et cinq portes sont introduites, tandis que les nouveaux modèles Spider et GTV produits à Arese perpétuent une fière tradition de modèles de niche. Ils sont équipés du nouveau moteur de série 16v d’Alfa. Le concept-car Proteo est présenté en 1991, tandis que le prototype Nuvola (1996), élégant et sportif, laisse entrevoir le souvenir des triomphes sportifs de Nuvolari. Les voitures de sport à production limitée SZ et RZ, basées sur le 75 3 litres, sont lancées. Le célèbre moteur V6 d’Alfa est doté d’une culasse à 24 soupapes.

La 147 reçoit le prestigieux prix de la voiture de l’année 2001, décerné par les meilleurs journalistes européens. Les moteurs diesel Alfa deviennent plus sophistiqués grâce à la technologie m-jet.

6

voitures Alfa Romeo conduites

800 000

km cumulés

L’Alfa Romeo 155 : une voiture au départ pour la course

C’est une véritable immersion totale dans les vraies valeurs d’Alfa Romeo, la marque italienne célèbre dans le monde entier pour son style distinctif, sa technologie de pointe, sa maniabilité et son plaisir de conduire de haut niveau. Toutes ces caractéristiques ont été affinées au cours de son histoire de plus de 100 ans, une réussite prestigieuse partagée par très peu de constructeurs automobiles et parsemée de succès commerciaux et de victoires en course. Comme celles de l’Alfa Romeo 155 « DTM » présente à l’événement néerlandais et qui prendra la piste pour animer le « Spettacolo Sportivo » de ses développements extraordinaires.

Appartenant à la collection du Musée Alfa Romeo, la version a participé au début des années 90 au Deutsche Tourenwagen Meisterschaft (DTM), qui était alors de loin le championnat le plus prestigieux pour les voitures de tourisme. Les premières années, la grille de départ était constituée exclusivement de constructeurs allemands. Jusqu’en 1993, date à laquelle Alfa Romeo décide de participer officiellement avec la 155 V6 Ti pilotée par Alessandro Nannini et Nicola Larini et avec d’autres voitures confiées à des équipes semi-officielles.

Ses débuts sont étonnants : lors de la première épreuve à Zolder (Belgique), la 155 V6 Ti triomphe dans les deux courses. A la fin de la saison, Larini remporte pas moins de 10 courses sur 20 qui, ajoutées aux deux victoires de Nannini ainsi qu’aux nombreux podiums et classements des deux pilotes italiens, permettent à Alfa Romeo de remporter le titre des constructeurs et à Larini celui des pilotes. C’est un véritable choc pour les concurrents allemands, qui doivent accepter la victoire du championnat DTM 1993 par une marque italienne pour ses débuts dans cette compétition de haut niveau.

L’Alfa Romeo 147 : la difficile conquête du grand public

Alfa Romeo 147 – de très bons moteurs, mais la suspension est loin d’être sportive. Pourtant, le plaisir est garanti pour l’Alfiste. Ce n’est pas exactement une voiture familiale, peu d’espace sur la banquette arrière et peu d’espace dans le coffre. L’Alfa 147 présente des similitudes techniques avec l’Alfa Romeo 156, les plus grandes similitudes étant les moteurs à essence avec deux bougies par cylindre et le calage variable des soupapes et le moteur diesel JTD avec les systèmes modernes à rampe commune.

L’Alfa 147 est une voiture dont le caractère est presque entièrement sportif. L’intérieur n’est pas trop grand. Le coffre a une capacité de seulement 280 litres, qui peut être augmentée jusqu’à 1030 litres. Les anciennes Alfa ont acquis une mauvaise réputation en matière de fiabilité, de rouille et de revente et sont toujours considérées avec méfiance sur un modèle actuel comme l’Alfa Romeo 147. Les modèles actuels sont meilleurs et plus fiables, mais ils doivent encore être testés de manière approfondie, de préférence par des experts.

L’Alfa 147 est une voiture qui demande une attention et des soins constants de la part de ses propriétaires. Toute austérité et négligence se venge de manière extrêmement cruelle. L’Alfa Romeo 147 est la génération d’Alfa où certaines corrections de l’Alfa Romeo 156 ont été restaurées, c’est donc un bon choix.

En bref, c’est un pas en avant pour Alfa Romeo, du moins en ce qui concerne la fiabilité. Apparemment, au moins pendant cette période, elle ne peut pas faire mieux que ça.

L’Alfa Romeo Mito : on se perfectionne

Pendant des décennies, Alfa Romeo s’est reposé sur son image et son héritage. Acheter une Alfa a longtemps été un choix irrationnel, malgré ses nombreux défauts dynamiques évidents. Avec la nouvelle Alfa MiTo, cependant, cette époque touche à sa fin. La MiTo ne demande pas d’excuses et, bien qu’elle soit imprégnée de ce charme que seules les Alfas savent faire, la MiTo ne vous demande pas d’ignorer ses défauts, car d’innombrables heures de travail ont été consacrées à les éliminer.
Le nom Mito est un portmanteau de Milano (Milan), où elle a été conçue, et Torino (Turin), où elle a été fabriquée.

En 2010, une nouvelle transmission pour la MiTo a été dévoilée au Salon de l’automobile de Genève 2010, [10] la TCT à six vitesses qui est produite par Fiat Powertrain Technologies à Verrone (TCT Dual Dry Clutch Transmission). Magneti Marelli fournit le système de commande qui intègre le module d’actionnement hydraulique de BorgWarner dans ses propres unités de commande de puissance et de transmission.

En mars 2017, le responsable d’Alfa Romeo Reid Bigland a déclaré que les modèles MiTo et Giulietta continueront à être produits dans un avenir proche, bien qu’il ait fait des questions sur les plans futurs de la marque. Cependant, la production de MiTo a cessé en 2018 et des questions se posent quant à l’avenir de la Giulietta alors que FCA fait place à une nouvelle ère de SUV et de voitures de sport.

L’Alfa Romeo Giulia : l’irrationnelle

Le nom Alfa Romeo GTA est de retour dans une version plus sexy de la Giulia Quadrifoglio. GTA est l’acronyme de Gran Turismo Alleggerita ou « Grand Touring Lightened » en anglais, et en tant que tel, la société a réduit le poids de cette variante de 100 kilogrammes par rapport à la Quadrifoglio existante. La berline peut atteindre les 100 kilomètres à l’heure en 3,6 secondes. Si vous en voulez plus, la société propose également la GTAm avec seulement deux sièges, des harnais à six points et un arceau de sécurité, tout en restant tout à fait légale dans la rue.

En plus de son régime, la nouvelle Alfa Romeo Giulia GTA embarque une version actualisée du V6 2,9 litres biturbo qui développe désormais 533 chevaux (398 kilowatts), au lieu des 505 chevaux (377 kW) actuels. Les gaz de combustion quittent le véhicule par un échappement en titane Akrapovič doté d’une paire de sorties circulaires au centre du pare-chocs arrière révisé.

La Giulia GTA dispose de composants en carbone pour le capot, le toit, le pare-chocs avant et les ailes. La carrosserie est dotée d’un splitter avant actif issu de la relation de la marque avec Sauber Engineering. À l’arrière, on trouve une aile massive sur le coffre et un diffuseur de même taille. La berline est chaussée de jantes de 20 pouces dont les rayons évoquent un trèfle. L’extérieur de la GTAm reçoit quelques pièces spéciales comme un splitter avant de grande taille et un aileron arrière en fibre de carbone.

Les 500 personnes qui commanderont une GTA ou une GTAm auront la chance de travailler avec un ambassadeur de la marque Alfa qui les aidera tout au long du processus jusqu’à la livraison du véhicule. Ces voitures seront également livrées avec un casque Bell aux couleurs de la GTA et un équipement de course complet d’Alpinestars, comprenant la combinaison, les gants et les chaussures. Les propriétaires auront l’occasion d’utiliser cet équipement lors d’un cours de l’Alfa Romeo Driving Academy.

Besoin de parler d’Alfa Romeo ?

Contactez-moi !

contact@alfaname.fr